Après les néonicotinoïdes les SDHI!

Des apiculteurs tenant un cadre de ruche dadant.
© Yaël Benamou/France 3 Occitanie, issu du site de https://france3-regions.francetvinfo.fr/

En mai 2018 un apiculteur bio installe ses ruches chez un agriculteur en Ariège. Après pulvérisation d’un produit phyto, le VOXAN, l’apiculteur découvre toutes ses abeilles mortes. Bilan 24 ruches et une perte de financière calculée à 37k€

La ou cela devient intéressant; L’agriculteur, de bonne fois, avait appliqué son produit en deçà des volumes recommandés pour justement ne pas nuire à l’apiculteur et ses abeilles. Rappelons que le produit est autorisé! Mais 72h après….

Ce produit avait donc reçu l’AMM (autorisation de mise sur le marché) par l’ANSES, notre agence de protection sanitaire.

L’ANSES sur wikipédia : « Elle a pour mission principale d’évaluer les risques sanitaires dans les domaines de l’alimentation, de l’environnement et du travail, en vue d’éclairer la décision publique. L’Anses est placée sous la tutelle des ministères de la Santé, de l’Agriculture, de l’Environnement, du Travail et de la Consommation » .

Je vous laisse lire la fiche de l’AMM : Ceriax de BASF ou Voxan et vous laisse faire votre avis sur ce produit qui n’est pas un néonicotinoïde mais un SDHI. Je vous rassure, le produit a été retiré depuis.

A quand de vrais réponses pour les agriculteurs pour leur proposer des alternatives valables qui ne les mettent pas en danger? Encore une fois l’abeille se comporte comme sentinelle de l’environnement et doit nous questionner sur nos pratiques et sur le rôle réel de nos institutions devant nous protéger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *